L’âme du ventilo

Superposition rétro tunnel du Lioran (Cantal) et St Étienne (Loire) – Photo P. Philbée

J’aime la chaleur
De ton corps la nuit

J’aime la chaleur
Qui ramollit les esprits

La chaleur
Qui fait qu’on se laisse aller
À divaguer suivant la marée
Jeunes mariés

Continuer à lire … « L’âme du ventilo »

Publicités

Le passé ne reviendra jamais

Lyon Paul Philbee
Lyon – Photo Paul Philbée

 

J’ai mal dormi
Cette nuit j’ai encore rêvé de toi
Tu étais loin et tu marchais
Je t’ai appelée
En vain
Tu ne t’es pas retournée

Le passé ne reviendra jamais

 

Paul Philbée – 06/2019

 

La fontaine aux loups / Souvenirs d’avant qu’ils ne s’effacent IV

Paul Philbée - marche
Marcher pour se ressourcer – Photo P. Philbée

Au bout de la rue de la fontaine aux loups on se regroupe les soirs.
Ça discute de tout, de rien, des uns, des mob, des bagnoles et aussi des autres.
Et moi plus jeune, j’écoute.

Il y a François, Philippe, Daniel, Bébé, Didier et Francisco.
Ça fait beaucoup de garçons et peu de filles.

On se marre pas mal des traits des uns.
De celui dont le père est italien qui, lorsque la colère lui prend, balance vase et assiettes par la fenêtre.
Alors, dès que ça commence à s’animer ,à parler fort pas loin de la place du village, on lève la tête et on s’éloigne. Continuer à lire … « La fontaine aux loups / Souvenirs d’avant qu’ils ne s’effacent IV »

Peut-être n’aurais-je pas dû

Bourianne - Philbée
Agnès – Coulée de Bourianne – Haute-Loire – Auvergne – France – 2019 – Photo Paul Philbée

Peut-être n’aurais-je pas dû
Ce matin ouvrir les yeux
Me lever et contempler ce ciel si bleu

Peut-être n’aurais-je pas dû
Descendre cet escalier
Sourire joyeux
Et me servir ce grand café
Traverser le séjour
La tasse au bord des lèvres
Et profiter de la terrasse ensoleillée Continuer à lire … « Peut-être n’aurais-je pas dû »

Au fond du couloir

Au fond du couloir
J'entends ta voix
Douce et claire
Comme la rivière
Qui polit la roche

D'un murmure ondoyant
Elle peut s'amplifier
Gagner l'onde
Et recouvrir la lande

Au fond du couloir
Il y a toi
Et à l'autre bout
C'est nous

Chacun prend ses bottes et son ciré
Prêt à partir sur le canot gonflé

Ton regard noir nous scrutant à l'horizon
Montre que nous allons avoir bien du mal
A ramer sur cette eau dorénavant gelée



Paul Philbée - 06/2019