Au fond du couloir

Au fond du couloir
J'entends ta voix
Douce et claire
Comme la rivière
Qui polit la roche

D'un murmure ondoyant
Elle peut s'amplifier
Gagner l'onde
Et recouvrir la lande

Au fond du couloir
Il y a toi
Et à l'autre bout
C'est nous

Chacun prend ses bottes et son ciré
Prêt à partir sur le canot gonflé

Ton regard noir nous scrutant à l'horizon
Montre que nous allons avoir bien du mal
A ramer sur cette eau dorénavant gelée



Paul Philbée - 06/2019


Publicités

Auteur : Paul Philbée

Vous trouverez des textes que j'écris au fil de l'eau. Je leur associe mes photos. Ce n'est pas ma vie, n'allez pas imaginer cela ! C'est un amalgame tiré de mes pensées à un moment donné.

2 réflexions sur « Au fond du couloir »

  1. D’abord, ce couloir étroit propice au cloisonnement des sens, puis l’harmonie musicale de cette voix limpide, la tentative d’évasion qui prend forme…. Et finalement la solidification de l’eau en glace, annihilant toute possibilité de mouvement.
    Oui, Paul, derrière ces images concrètes parfaitement reliées à des abstractions hautement symboliques, je perçois le drame romantique qui se trame. On ressent une réelle volonté de « briser la glace » à travers cette émouvante réalisation artistique, qui laisse à la part onirique de la pensée une place de premier choix.

    C’est extrêmement bien inspiré, Paul, inspirant tout autant !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.