Lévitation momentanée

Ombre de Clément sur les pavés – P. Philbée

Mon esprit
Ma tête
Cherchant l’odeur de l’herbe folle
Pas plus haute que le ras des pâquerettes
Finit par s’élever au dessus de la mêlée

Force de paresse
Et comme je m’y attendais
L’ennui gagnant la partie
Dans un élan de faiblesse
Mon être retombe
Et s’écrase en silence

Comme le vieux soufflé
De Tante Marguerite

Souvenir d’enfance
Et de la table des dimanches
Où j’attendais impatiemment
La fin du dessert

Ainsi va la vie
Des enfants incompris

Paul Philbée – 12/2018

Publicités

Auteur : Paul Philbée

Vous trouverez des textes que j'écris au fil de l'eau. Je leur associe mes photos. Ce n'est pas ma vie, n'allez pas imaginer cela ! C'est un amalgame tiré de mes pensées à un moment donné.

6 réflexions sur « Lévitation momentanée »

  1. Bonjour Paul un beau texte, pour moi les repas dominicaux n’étaient pas un plaisir, autour de la table « ça discutait ferme  » et moi, j’avais peur de ces éclats de voix , pensant que ces gens là que j’aimais, ne se reparleraient plus, que plus jamais je ne les verrais, mais non, c’était » pour rire » , vous parlez d’une distraction pour une gamine seule à la table des grands. Bon après-midi Amitiés MTH

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.