Mon enfant

img_4082-03-1859840763.jpeg
Clément – © P. Philbée

Au détour d’un recoin de ma tête
À l’opposé des quelques alouettes
Naviguant à la lumière ambrée du plafond
Je te dessine
Je t’imagine

Tes pieds aux orteils recourbés
S’ancrent dans la terre et vont chercher la nappe
L’eau monte par tes jambes courbes roseau
Fléchissent au vent et se redressent
Pour alimenter ton petit corps
Ton cou ta tête
Tes doigts longs élastiques
Palpent l’atmosphère changeante
Des jours et de la nuit

Tes narines dilatées
Font entrer dans ton poumon
Les odeurs du marché

Les senteurs épices
Les cris des marchands
Et la couleur des fruits
Agitent tes pupilles
Comme des notes noires blanches croches
Au clignement de tes paupières
Fermées
Ouvertes
En encoches

Je te dessine
Sourire gravé dans ma mémoire

Ton sourire me fait te chuchoter
À l’envers du discours des guerriers

Ne te bats pas pour y arriver
Sois au dessus de ça

N’envie pas
Ne juge pas
Ne te jauge pas

Laisse couler
Laisse toi aller

Seras-tu capable devenu grand
De coucher sur le papier
Les exploits les plus extraordinaires
Tirés de ton imaginaire
Que nul ne pourra réaliser

Seras-tu capable de gravir les montagnes
En petite foulée sifflotant
Puis arrivé en haut
Fermer les yeux et plonger
Plonger pour aller encore plus haut

Je te veux fort
Force sourire
Jamais forcé
Qu’il te permette d’aller plus loin
Que tout être humain
Juste par la pensée
Par tes rêves emplis de bonté

Que ce monde soit à toi
Que le réel t’émerveille
Et que tu le sublimes
Juste d’une touche
Comme le point rouge
Du pinceau de Corot
Comme l’épice acheté sur le marché

Que tu illumines par ton sourire
Les yeux du monde incertain

 

A Clément
Paul Philbée – 05/2018

Publicités

Auteur : Paul Philbée

Vous trouverez des textes que j'écris au fil de l'eau. Je leur associe mes photos. Ce n'est pas ma vie, n'allez pas imaginer cela ! C'est un amalgame tiré de mes pensées à un moment donné.

8 réflexions sur « Mon enfant »

  1. Bonjour Paul qu’il est beau ce poème dédié à Clément, c’est tout un chemin de vie que vous tracez devant lui, c’est maintenant à lui de le suivre. Extêmement touchant, j’ai eu la gorge serrée en le lisant! merci pour cette émotion . Amitiés MTH

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Marie. Ce « chemin de vie » que je trace viens de son état d’esprit, de sa personnalité. S’il ne le suit pas, comme nombre d’entre nous pour d’autres qualités que nous avons eues dans notre enfance, notre jeunesse et qui ne seront pas exploitées plus tard, je suis certain qu’il en restera un petit quelque chose. On ne perd pas complètement sa personnalité avec l’âge.
      Merci à vous Marie.
      Bon Dimanche.
      Paul

      Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Gilles.
      Cette photo a été réalisée à l’Ipone. Avec une application (payante) qui s’appelle Hipstamatic. Ils vendent dans cette appli des combinaisons objectif / pellicule (émulation d’objectifs et de pellicules d’autrefois) qui ont de très bons rendus.
      Ici ça correspond à des portraits très anciens : Tinto 1884. Après je retouche un peu la photo (passage noir et blanc, recadrage). Tinto fait ressortir les yeux de façon incroyable si le portrait est au centre de la photo.
      Merci pour votre commentaire Gilles.
      Si il y a un iphone dans votre entourage, n’hésitez pas à essayer hipstamatic. C’est surprenant. Je me suis beaucoup servi. Elle n’existe que sur iphone. As sur Android.
      Bonne journée
      Paul

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.