Armistice

Jéricho – © P. Philbée

La vie est un combat
Sous ma peau sèche se cache le treillis
J’ai peur de sortir à découvert
Car il est des hommes qui te dégomment
Avant d’avoir fait le premier pas

Il paraît qu’il faut toujours bouger
Ne pas rester caché
Mais je ne trouve pas la clé
Ils ont dû la cacher

Tout est flou

Je me suis servi de ce couteau pour peler la pomme
Mais ce sera autre chose
De l’enfoncer dans le cœur d’un homme

On m’a appris que ce sera lui ou moi
Mais comment le reconnaître
Portera-t-il la marque de l’ennemi
Celui qu’on doit abattre à tout prix
Avant de passer au suivant
Et renouveler l’exploit de rester
Encore et encore en vie

Mener ce combat dont le gain saute aux yeux
Gagner son pain
Voir ces abats se répandre dans la douceur du froid

La vie est un combat
Que me faut-il gagner
Pour voir le prochain jour se lever

Nous avons évolué en compagnie en brigade
Nous avons fouillé les maisons alentours

J’ai gravi l’escalier
Ouvert la porte
Et j’ai vu ce grand lit
Il m’a rappelé mon enfance
Lorsque je me levais pour rejoindre
Papa et Maman le dimanche

Je suis entré dans cette chambre
Et je me suis allongé

Comme si la vie était en suspens
Entre le combat et cet ailleurs des souvenirs chatoyants
Retrouver le goût d’avant
Revoir Papa et Maman avant l’ultime douleur
Celle qui me fera rester allongé
Avec ce sourire au gout d’éternité

Je ferme les yeux
Je me détends
Les bras en croix je commence à rêver
Le soleil apparaît
Perçant la brume

Je vois ce jour où nous signeront l’armistice
Ce jour où je reviendrai

J’enfoncerai ta porte
Ça fait longtemps que je n’ai plus la clé
Je te porterai jusqu’au grand lit
Entre nos bras croisés
A la chaleur de nos odeurs emmêlées
Nous savourerons ce nouveau jour
Qui ne fera que commencer

 

Paul Philbée – 08/05/2018

Publicités

Auteur : Paul Philbée

Vous trouverez des textes que j'écris au fil de l'eau. Je leur associe mes photos. Ce n'est pas ma vie, n'allez pas imaginer cela ! C'est un amalgame tiré de mes pensées à un moment donné.

14 réflexions sur « Armistice »

  1. Lire tes textes, admirer les détails qui se cachent dans tes clichés, c’est redonner au quotidien du sens à la vie. Gratitude pour nous amener au devoir de memoire, mais on y transposer tellement plus! Merci Paul !

    Aimé par 1 personne

  2. .. On m’ a appris que ce serait lui ou moi mais comment le reconnaître …
    Je ne sais pas si vous faites de la philosophie poétique où de la poésie philosofique. 😊Sans importance. C est superbe et magnifique.Je suis touchée profondément .

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.