La rage du chien

Sachat – © P. Philbée

Putain mais quelle vie de chien.

Il faudrait que t’arrêtes un peu.

Au hasard de tes départs,
Je reste seul, dans le brouillard.

C’est pas possible d’être toujours là,
Prête à foutre le camp !

Je suis le chien,
Abandonné entre mes quatre planches.
Je tourne en rond,
Je suis le chien errant.

Si je n’étais pas ton chien,
Si je n’étais pas attaché à toi, comme ça, le cou au bout d’une laisse,
De l’élastique que tu étires, toujours plus loin,
Élastique toujours plus fin,
Qui ne rompt pas,
Et qui ne te retient pas.

Plus tu es loin et plus j’ai la gorge nouée, serrée.

Non je ne couperai pas le lien qui nous retient.
Toi le chat, toi qui part à l’aventure et qui revient,
Moi le chien, moi qui reste à la maison.

Putain mais quelle vie de chien,
Quelle vie de chien tu me mènes.

Quel plaisir as-tu à me laisser souffrir ?

Tu crois que tu vas pouvoir partir trois jours comme ça,
Puis revenir et t’asseoir à la table,
Et manger comme si de rien n’était ?

Putain mais quelle vie de chien.

Quelle vie de chien tu me mènes,
Toi qui te veux chatte.

Arrête de te prendre pour un chat,
Et moi pour ton chien.

Tout ce que je veux te dire, c’est oublie-moi.
Oublie-moi, toi le chat,
Laisse-moi me reposer.

Je veux ouvrir ma porte aux étrangers,
Laisser entrer l’autre qui pourra peut être me libérer,
De toi dans mes pensées.

Toi le chat, barre-toi !
Casse-toi !

Fais le premier pas,
Car moi, je ne pourrai pas.
Coupe cet élastique qui me retient à toi.

Voila le chat,
Tout ce que je veux te dire,
Tout ce que tu peux voir
Dans l’os que j’ai rogné
Durant tous ces soirs.

Mais quand te revoilà,
Quand je te revois sur le pas de la porte,
Ces mots…
Je ne peux pas.

Alors que le vent t’emporte !
Tant qu’il te ramène toujours,
De temps en temps, auprès de moi.

Paul Philbée – 03/2018
Je crois que mon chien est amoureux de mon chat

2012-09-02_1346575419215192192.jpg
La Course – © P. Philbée
Publicités

Auteur : Paul Philbée

Vous trouverez des textes que j'écris au fil de l'eau. Je leur associe mes photos. Ce n'est pas ma vie, n'allez pas imaginer cela ! C'est un amalgame tiré de mes pensées à un moment donné.

4 réflexions sur « La rage du chien »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.