Faudrait tout brûler

Écobuage du soir – Puy-de-Dôme – © P. Philbée

J’ai frappé
Personne n’a répondu

j’ai ouvert la porte
Tu n’étais pas là

Alors je suis sorti je t’ai cherchée

Dans le jardin j’ai d’abord marché

Comme dans ces régions un peu plus reculées
Il n’est pas rare ici de sortir pour se soulager

Tu as ouvert la fenêtre
Et tu as crié

Foutu jardin

Je n’ai pas vu qu’en pissant sur les fougères
J’allais également uriner sur tes pensées

Pourquoi m’insulter
Je n’ai pas vu
Que pouvais-je y faire

Je suis pour le macadam la pierre et le goudron

Les fougères les plantes les arbustes
Faudrait les brûler pour ne laisser que la netteté

Placer le vert dans des carrés
Bien les délimiter

Tes pensées bien placées dans un espace protégé
Avec un panneau, une affichette
« Ne pas marcher – Ne pas souiller »

Tu me fous dehors
Alors j’ai quelques remords

Mais j’en viens à penser
Qu’il faudrait tout brûler
Tes pensées et puis le reste

Tout ce qui pousse de façon désordonnée
Tout ce foutoir que tu mets dans ma tête
Faudrait tout brûler

J’ai pissé sur les fougères
J’ai uriné sur tes pensées

Comment pouvais je deviner que sous les fougères
Étaient cachées tes pensées

Foutu jardin secret

Le soleil brille maintenant sur tes pensées dorées ammoniaquées

De loin elles ont l’air plus jolies
Mais je ne fais plus partie de ta vie
Alors j’attends la prochaine pluie

Celle qui pourra un peu laver ces fleurs cachées
Celle qui pourra diluer mes péchés de tes pensées

Quand viendra-t-elle
La prochaine pluie qui te permettra
De ranger ces pensées lavées
Dans un tiroir
Fermé à clé

Il n’y a pas idée
Lorsque l’on vit à la campagne
de créer un jardin secret
Au milieu des prés

Comme dans les régions un peu reculées
Sortir pour se soulager
Permet de toujours connaitre
La direction du vent
Et de le suivre
Dès qu’il vient à tourner

Tu peux être tempête
Lorsque tu te mets à souffler
Alors pour ne pas te fâcher
J’essaie de faire un peu plus attention

Mais j’aime sentir cet air frais
Ce souffle sur ma peau

Maintenant lorsque je sors dehors
Je préfère te tourner le dos

J’y regarde à deux fois
Pour ne pas les fouler
Pour ne pas les violer
Tes foutues pensées

Espérant reprendre une petite place
Dans les pensées
De ton jardin
Secret

 

Paul Philbée – 03/2018

Publicités

Auteur : Paul Philbée

Vous trouverez des textes que j'écris au fil de l'eau. Je leur associe mes photos. Ce n'est pas ma vie, n'allez pas imaginer cela ! C'est un amalgame tiré de mes pensées à un moment donné.

16 réflexions sur « Faudrait tout brûler »

  1. Toujours faire pipi « sous le vent » sinon gare aux pieds mouillés 🙂
    C’est très bientôt le printemps, les pensées vont refleurir et le pipi est un bon engrais.
    J’ai bien aimé cette histoire de jardin secret.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Paul, c’est une jolie poésie, c’est vrai qu’il fallait y penser que « pisser » sur les pensées c’était rendre la personne que tu aimes complètement hystérique, mais je suis sûre que cela va s’arranger la pluie venue lavera les pensées-fleurs et les pensées de ta bien-aimée. Bon après-midi Amitiés MTH

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne suis pas certaine que la cabane au fond du jardin
    vous aurait procuré autant de sensations et de pensées !!
    Quoique ….avec votre imagination débordante
    des pensées y auraient peut-être pris racine !
    Comment ne pas apprécier votre texte
    où les pensées défilent
    avec un humour « affriolant » !
    Bravo !.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.