La rosée

La rosée – © P. Philbée

Comme d’autres sombrent
Dans la drogue ou dans l’alcool
Moi j’ai plongé dans la rosée

Je l’ai foulée
Je l’ai chauffée
Et elle m’a embrasé

J’ai tâtonné les pieds mouillés
Tandis que tes petits seins
Tentaient de m’apprivoiser

Dans la pente j’ai glissé
Et nous nous sommes trouvés
Face à face
Le nez dans la rosée

Pour tes petits seins
J’ai plongé dans la rosée
Et dans la moiteur
Du creux de tes reins.

Vivre pour rien d’autre
Que d’entrecroiser
Tes petits seins
Nus dans la lumière blanche
Déposés là comme des perles
Dans la rosée du matin

 

Paul Philbée – 03/2018

6 réflexions sur “La rosée

  1. Wow ! Cette « rosée » qu’on chauffe et qui embrase… C’est sublimement explicite, Paul ! 😋😵J’imagine toutes ces hormones en ébullition… 🤫🤭
    Un récit qui fait sensation, qui produit une forte impression, une fois encore, avec cette audace dans l’imagé qui provoque des remous dans l’esprit et ouvre les sens.

    Cordialement

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.