Le ver à soie

La mariée – Saint-Saturnin (Puy-de-Dôme) – © P. Philbée

Je ne parle pas

Il faut y mettre les formes
Alors je ne parle pas ou si peu

En Finlande, en Laponie
Le peuple nordique n’a pas le ton de la forme
Si on lui demande comment ça va
Il nous répond sur sa santé et ses ennuis

Ici
Si on me demande comment ça va
Je sais qu’on ne m’écoutera pas

Comme j’aimerais remonter le pays
Aller à la source
Retrouver la chaleur
Et me baigner dans les rivières enneigées

Malgré le bout des doigts et le pieds gelés
Nu
Comme le nouveau né
J’aurai beaucoup moins froid à te rencontrer

Comme j’aimerais aller en Laponie
Le temps de dire bonjour
Comment ça va

Je voudrais y séjourner
Le temps de dialoguer
Avec celui qui soignera
Mon corps décharné

Si je le rencontre
Si je n’ai pas trop froid
Peut-être y resterai-je
Nu
dans ce pays là-bas

Si je ne m’y fais pas
Si j’ai encore un peu froid
Alors je tricoterai
Nu
Comme un ver à soie

 

Paul Philbée – 03/2018

Texte écrit en me remémorant l’émission « des trains pas comme les autres » en Finlande et en Laponie.

7 réflexions sur “Le ver à soie

  1. La Laponie fait rêver c’est vrai ; j’ y suis allée en été et je rêve d’ y retourner en hiver .. Si vous aimez cette culture, je vous recommande de lire ( ou relire Le dernier Lapon d’Olivier Truc ) Ainsi vous pourrez voyager depuis votre canapé … 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.